Libertel de la Capitale Nationale

Libertel de la Capitale Nationale

Qu’évoquent les fournisseurs de services Internet pour vous? Ce qui me vient d’abord à l’esprit, ce sont les gigantesques sociétés impersonnelles qui traitent la communauté comme si elle n’était rien d’autre qu’un bassin de clientèle.

Il existe toutefois d’autres options et, bien qu’elles soient de taille modeste, elles ont une vision ambitieuse quant au potentiel révolutionnaire de l’accès Internet à l’échelle locale autant qu’internationale.

Basée à Ottawa, l’entreprise sociale sans but lucratif Libertel de la Capitale Nationale (LCN) en est un bon exemple.

À travers ses services, LCN adopte une approche axée sur la communauté pour atteindre son objectif : lutter contre la fracture numérique en fournissant aux Ottaviennes et Ottaviens un accès Internet abordable, sécuritaire, de haute qualité et facile à comprendre.

On parle de fracture numérique pour décrire la séparation qui existe entre les personnes qui bénéficient des avantages d’Internet et celles qui n’y ont pas accès.

Plus du tiers de la population canadienne a de la difficulté à acquitter les frais d’Internet à domicile sans rogner sur les autres dépenses, selon une recherche d’ACORN Canada. Et c’était avant la crise de la COVID-19; désormais, une connexion de qualité à Internet est plus indispensable que jamais pour les Canadiennes et Canadiens.

 

“La fracture numérique reflète les inégalités sociales existantes et les exacerbe même parfois.” constate Shelley Robinson, directrice générale de LCN.

Libertel de la Capitale NationaleLCN a vu le taux d’utilisation de ses membres augmenter de 30 % au début de la pandémie et la demande est de plus en plus pressante en matière de rapidité. De toute évidence, assurer un accès abordable à Internet et veiller à ce que la population ait les connaissances et les compétences nécessaires pour en faire usage sera essentiel si le Canada veut devenir une société plus juste.

Le monde a reconnu, par le biais des objectifs de développement durable des Nations Unies, la nécessité de réduire les inégalités et de fournir un accès à l’éducation. LCN y contribue à sa manière.

Internet a un excellent potentiel d’égalisation des chances pour les gens pris dans le cercle infernal de la pauvreté.

 

“Internet, c’est l’accès à l’information et à des perspectives d’avenir,” explique Shelley Robinson. “Je pense que la COVID a vraiment révélé la fracture numérique, mais aussi les possibilités.”

En plus de fournir un accès à des services Internet plus abordables, LCN a:

  • Noué un partenariat avec Ottawa ACORN pour aider les personnes à revenu faible ou modeste à obtenir certaines subventions gouvernementales sous-utilisées.
  • Organisé des ateliers sur les compromis qu’acceptent de faire des services en ligne soi-disant gratuits en matière de confidentialité.
  • Informé des personnes âgées de la communauté sur les façons de déceler les fraudes sur Internet et autres cybermenaces.

 

Au-delà de ce soutien communautaire direct, l’entreprise sociale propose une vision d’avenir où les personnes vulnérables et marginalisées se regroupent en communautés d’intérêts.

 

“Grâce à notre communauté d’intérêts, les gens se réunissent, se sentent moins seuls et commencent progressivement à agir pour changer les choses, soutient la directrice générale. Je pense que c’est vraiment important.”.

Libertel de la Capitale NationaleLibertel de la Capitale Nationale planifie maintenant de bâtir des réseaux maillés dans les quartiers populaires. Son intention est de construire des antennes qui fourniraient un réseau Wi-fi bon marché et peut-être même gratuit pour ces communautés.

LCN fait partie d’un mouvement plus large qui préconise de telles initiatives au Canada et dans le monde. Un réseau grandissant d’organisations axées sur la collectivité commence à prendre les choses en main, même si, au bout du compte, on peut penser qu’il s’agit seulement d’assurer un accès Internet abordable et de qualité.

 

Pour citer de nouveau Shelley Robinson: “Est-ce que je pense que LCN fait précisément une différence à l’échelle mondiale? Je ne pense pas. Est-ce que je pense que des organisations comme LCN – qui s’engagent dans leur communauté pour trouver des solutions en matière de connectivité – réalisent des progrès? Absolument.”