Roots to Harvest

Roots to Harvest

Située à Thunder Bay, Ontario, Roots to Harvest est une entreprise sociale inspirante et engagée dans sa communauté. J’ai entendu son nom pour la première fois alors qu’on en faisait la promotion à mon école secondaire, comme lieu d’activité parascolaire. Sa mission m’était toutefois inconnue.

 

Selon Erin Beagle, directrice générale, Roots to Harvest “utilise la nourriture pour aider les gens à trouver leur raison d’être, à développer un sentiment d’appartenance et à avoir accès à du soutien.”

Roots to HarvestRoots to Harvest fournit de la nourriture et bien plus encore : des emplois, une source de revenus, des avantages sociaux pour le personnel, l’accès aux services sociaux et de la confiance. L’entreprise donne de la formation en jardinage et culture, et enseigne des techniques de transformation des aliments fraîchement cultivés. Diverses mesures de soutien sont également offertes aux membres participantes et participants, comme un service de garde, du mentorat en matière de logement et des liens humains. Une fois les récoltes terminées, Roots to Harvest suit ses membres dans leur cheminement, alors qu’elles et ils continuent d’acquérir de précieuses compétences de vie, et rejoignent une communauté. Rassemblées par la nourriture dans un environnement exempt de préjugés, les personnes touchées par la pauvreté se sentent davantage en sécurité.

Roots to Harvest s’engage envers plusieurs des objectifs de développement durable des Nations Unies. Trois décrivent particulièrement bien sa mission. Le premier est la santé et le bien-être. Cultiver et récolter des aliments implique des efforts physiques; ce travail en plein air est donc un bon exercice et l’air frais change les idées. Roots to Harvest favorise en outre une alimentation saine, composée de produits frais locaux. Le bien-être émotionnel et spirituel des membres est valorisé et soutenu par les liens humains et l’accès à des ressources.

Le second objectif des Nations Unies est la consommation et la production durables. Tous les produits cultivés et transformés sont vendus localement. Outre ses ventes, l’entreprise sociale peut compter sur différentes sources de revenus, y compris les donateurs, les bailleurs de fonds et le financement gouvernemental. Par ailleurs, la quantité de déchets générés par une organisation de ce type – dans le jardinage – est négligeable.

Roots to HarvestFinalement, Roots to Harvest s’engage envers un objectif de villes et de communautés durables. Elle fournit une source de revenus et des emplois à des personnes qui se sont heurtées à de grandes difficultés par le passé. Cette création d’emplois et de revenus locaux bénéficie à l’économie de Thunder Bay. Grâce à une empreinte carbone minime, Roots to Harvest incarne à merveille l’idéal des villes et communautés durables.

L’avenir de l’entreprise suscite l’enthousiasme. En effet, Roots to Harvest souhaite devenir un centre communautaire d’alimentation. Elle aura ainsi la possibilité de fournir plus rapidement et efficacement des repas à des gens dans le besoin. Ce centre sera l’un des quinze centres communautaires d’alimentation du Canada; encore plus d’emplois seront créés et l’engagement communautaire y sera favorisé.

 

D’après le dicton, “quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.”

C’est exactement ce que fait Roots to Harvest. Son équipe éduque et autonomise les membres participantes et participants en leur enseignant des pratiques durables et en leur donnant accès à des ressources. La confiance et les connaissances acquises leur permettent ainsi de contribuer à la société et d’adopter un mode de vie sain et durable.